Rio +20 : Biodiversité

Biodiversité et biosécurité

Comment s’enrichir en prétendant sauver la planète ? : La planète, nouvel objet à but lucratif ? Demain, des ONG pourront acheter des quotas de baleines pour les protéger. Les parcs naturels pourront être évalués par des agences de notation. Les performances des forêts en matière de recyclage du carbone seront quantifiées. Des produits financiers dérivés vous assureront contre l’extinction d’une espèce. « Nous sommes en train d’étendre aux processus vitaux de la planète les mêmes logiques de financiarisation qui ont causé la crise financière », dénonce le chercheur Christophe Bonneuil, à l’occasion de la conférence Rio+20.

Cultiver la biodiversité

Déclaration des juristes de l'environnement sur les engagements post Rio + 20 : Nous juristes de l’environnement, acteurs de la société civile des peuples des Nations Unies, demandons instamment aux États, à l’ONU et aux organisations internationales compétentes, d’inscrire à leur programme d’activité la convocation immédiate de réunions d’experts et de conférences plénipotentiaires en vue de la négociation et l’adoption de nouveaux traités et ou protocoles internationaux indispensables pour accompagner effectivement l’amélioration continue de l’environnement et portant notamment sur la biodiversité et la protection foncière des espaces naturels et ruraux

Programmes de Recherche du Centre de Droit International du Développement Durabl

Rio + 20 : Les crises écologiques s'intensifient sur tous les fronts : biodiversité, climat, eaux, sols, ressources.

Rio+20 : «Les leaders politiques ont choisi de ne pas avancer» : Il n’est pas question de nier la réalité mais nous avons besoin de résoudre toutes les crises auxquelles est confrontée la planète: sociale - trop de gens vivent avec moins de 2 dollars par jours, financière  - les caisses sont vides - et écologique : contamination des eaux, pollution de l’air, réchauffement climatique, perte de la biodiversité alors que 50% du PIB des pays dépend de la biodiversité. Il faut inventer un modèle de développement capable de protéger toutes les formes de vie , les biens immatériels aussi, la beauté des paysages. On n’a plus temps pour une transition lente

Rio + 20  : Le tragique carnaval : En vingt ans, lit-on sur Agoravox: «La population mondiale a augmenté de 26%, 12% de la biodiversité totale a disparu, les émissions de CO2 ont augmenté de 36%, 300 millions d'hectares de forêts ont disparu, il existe 21 mégavilles tentaculaires, la température globale a augmenté de 0,4°C, la production de plastique a augmenté de 130%, l'acidité des océans a fortement accéléré menaçant la vie marine qui est la source de toute vie terrestre.

Rio+20 : Létrange sensation de n'avoir comme solution que nous-mêmes

Rio +20 : Malgré la multiplication des grands sommets dédiés à l'environnement, notre planète n'a jamais paru autant menacée. Un constat qui touche également la faune sauvage, victime collatérale de l'homme et de ses multiples abus. La protection de la biodiversité n’a fait l’objet d’aucune mesure de renforcement alors que, pendant la tenue du sommet, l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) élargissait sa liste rouge des espèces végétales et animales menacées d’extinction. Un triste constat, qui n’étonne pas Yann-Arthus-Bertrand : « Si les grandes conférences, à l’instar de Copenhague, ont suscité beaucoup d’espoirs, les politiciens sont trop pragmatiques pour opérer un véritable changement ».
                                                                                                                                                                         

Ecobase 21
Quand une question est posée il y des débuts de solutions sur Ecobase 21 ...et vos commentaires sur ma page Facebook / Rio + 20
Arbre, homme et montagnes
Biodiversité : Et si la biodiversité disparaissait ?
Biodiversité : Un monde vivant, histoire de biodiversité
Biodiversité entre passé et futur ?
Biodiversité et climat     
Le parica, essence locale  : Plus d’un tiers de la superficie de l’Etat du Para a été déboisée pour faire place principalement à l’élevage bovin. Il s’est ensuivi une dégradation des terres et un appauvrissement de la biodiversité. Certains propriétaires terriens recherchent des alternatives à l’élevage extensif. Ils optent pour la foresterie, avec une essence originaire de la région : le parica.
Extraits de "Positive Rio" : Contacts
Réserve amérindienne  : La communauté Kyikatege vit dans une réserve de 62.000 hectares dont l’accès est réglementé : le territoire est interdit à toute personne étrangère. Cela permet aux Amérindiens de maintenir certains modes de vie traditionnels tout en bénéficiant de services fournit par l’Etat : poste de santé, services administratifs, bibliothèque, école. Le territoire de la communauté est une véritable réserve de biodiversité.

Retour au Petit dictionnaire Rio + 20


http://www.ecodebats.com
Le débat peut continuer en ligne avec Ecodébats : Organisez vos propres débats en ligne sur des questions développement durable en vidéo conférences avec du contenu Ecobase 21 ...de façon à ce que les internautes puissent participer à vos débats avec de vrais arguments

Nos autres projets en cours
Notre News La Terre est distribuée 2 fois / mois depuis un an à environ 160 000 emails avec un taux d'ouverture de 25% ...Nous en créerons deux versions à la rentrée ..Une payante par abonnement sans pub et une gratuite avec de la pub responsable
Créer un Réseau des acteurs du DD en ligne
Animer avec nos partenaires des campagnes en ligne / DD
Conférences débats interactives
Eye Communities  : La communauté expérimentatrice des premiers utilisateurs d’Eye on Earth , outil de cartographie interactive créé par l'Agence Européenne de l'Environnement.
Ecobase 21 ...va être totalement refondu et structuré avec un SCMS . Notre nouveau business plan