Rio + 20 : les petites phrases                                                                                                               

Acteurs
:  Rio+20 aura surtout été un catalyseur, un formidable moment de co-construction entre les différents acteurs, d’enclenchement d’initiatives et d’engagements individuels ou collectifs.
La suite

Afrique : La déclaration a pris en compte les points de vue des Africains. Cependant on ne peut pas dire que nous sommes satisfaits puisque les engagements qui ont été effectivement pris ne sont pas des engagements concrets, ce ne sont pas des engagements chiffré
La suite
Agenda 21 : Rio +20 : l'âge adulte de l'agenda 21
La suite
Agriculture : A Rio, des acteurs de la société civile ont réaffirmé le rôle primordial de l’agriculture familiale, qui absorbe l’essentiel de la main d’oeuvre et qui garantit une certaine sécurité alimentaire grâce à L’agriculture sera un secteur clé du développement durable
La suite
Agriculture : La terre est inquiète : 286 études menées dans 57 pays, sur 37 millions d'ha le prouvent : on pourrait doubler la production de nourriture en dix ans si on généralisait l'agro-écologie sur la planète.
La terre est inquiète a été l'un des évènements importants de Rio+20, avec la participation de nombreuses personnalités de l'Amérique latine, dont: le sénateur Brésilien Cristovam Buarque, ancien ministre, Marina Silva, ancienne ministre de l'environnement du gouvernement Lula, Maria-Fernanda Espinosa, ministre du gouvernement Corréa en Equateur, etc… .D'autres personnalités, Irina Bokova directrice générale de l'UNESCO, et RAONI, le chef des Indiens Kayapo ont contribué aux débats présidés par Edgar Morin.

Alimentation
: Comment nourrir 9 milliards d'êtres humains en 2050 ?
La suite
Alternatives : Le rapport de forces se reconstruit aussi dans le développement des alternatives concrètes sur les territoires : régies publiques de l'eau, coopératives locales de production d'énergie, monnaies sociales... autant de laboratoires qui montrent chaque jour qu'un autre monde est possible.
La suite
Art : Les enjeux de diversité culturelle entrent peu à peu dans le triptyque "économique-écologique-social"
La suite

Assainissement : Parmi les deceptions des ONG, la référence à la résolution onusienne de Juillet 2010, qui consacrait l’accès à l’eau et à l’assainissement comme un « droit humain », (cinq paragraphes étaient consacrés au droit à l’eau dans la version initiale) a été supprimée du texte
La suite
Associations :  Rio+20 : L’étrange sensation de n’avoir comme solution que nous-mêmes
La suite
Atmosphère :  C'est l'atmosphère de la planète qui nous protège et que nous détruisons
La suite

Retour au Petit dictionnaire Rio + 20


Banque
:  Les pays en voie de développement devraient pouvoir bénéficier d’une enveloppe globale de 175 milliards de dollars de prêts et de garanties pour développer leurs programmes de construction d’infrastructures pendant les 10 prochaines années. C’est en tout cas la teneur de l’accord qui a été entériné entre certaines banques de développement pendant la Conférence des Nations Unies sur le Développement Durable Rio+20
La suite
Biens communs :  Adopter la voie du développement durable exige d’opérer une véritable transformation de nos sociétés actuelles. Cela passera par la transition vers des sociétés et économies écologiquement soutenables et socialement justes, incluant le respect des droits humains et la préservation des biens communs, le changement des mentalités et des comportements, la construction d’une nouvelle gouvernance mondiale associant les citoyens aux processus de décision
La suite

Biocarburants :  En lisant le document final de la conférence Rio +20, L'avenir que nous voulons, on constate que celui-ci est plutôt silencieux sur la santé et la sécurité de ceux qui exercent des emplois associés au développement durable. Que ce soit dans le domaine du recyclage des métaux ou des déchets, ou encore dans celui de l'énergie solaire ou des biocarburants, les emplois ne sont pas aussi « verts » qu'on peut le croire
La suite
Biodiversité :  Comment s’enrichir en prétendant sauver la planète ? : La planète, nouvel objet à but lucratif ? Demain, des ONG pourront acheter des quotas de baleines pour les protéger. Les parcs naturels pourront être évalués par des agences de notation. Les performances des forêts en matière de recyclage du carbone seront quantifiées. Des produits financiers dérivés vous assureront contre l’extinction d’une espèce. « Nous sommes en train d’étendre aux processus vitaux de la planète les mêmes logiques de financiarisation qui ont causé la crise financière », dénonce le chercheur Christophe Bonneuil, à l’occasion de la conférence Rio+20.
La suite
Biomasse : Dans cet avenir sans pétrole, la production industrielle de plastiques, de produits chimiques, de carburants, de médicaments ou d’énergie ne dépendra plus des carburants fossiles, mais de matières premières végétales transformées à l’aide de plateformes de bio-ingénierie de haute technologie.
La suite

Biopiraterie : Sous une tente chapiteau 120 personnes venues du monde entier pour entendre Vandana Shiva et un chef indien nous expliquer les problèmes générés par la mainmise des pays riches sur la Nature et les connaissances autochtones : la biopiraterie ! Les prédateurs des grands labos offrent quelques promesses d'aides aux détenteurs de savoirs ancestraux pour tenter de s'accaperer et de breveter les molécules-principes actifs des plantes dont ils connaissent les vertus curatives ...Comme dans Avatar mais en vrai !

Bonnes pratiques et petits gestes
:  Les pays doivent laisser l’égoïsme de côté pour pouvoir chercher des solutions parce que maintenant, tous vont en payer  le prix
La suite

Retour au Petit dictionnaire Rio + 20


Capitalisme
:  Capitalisme vert ou objection de croissance ?
La suite
Carbone :  Les Maires et Préfets réunis au sein du « C40 » se sont engagés à réduire de 1,3 milliard de tonnes d’ici à 2030, les émissions de CO2 dans leurs villes. C’est plus que ce que le Mexique et le Canada vont émettre ensemble de gaz à effet de serre d’ici à cette date. Ces 59 agglomérations, parmi lesquelles on trouve Shanghai, Pékin, Moscou, Londres, Paris, Rome, Chicago, Los Angeles… et au Brésil, São Paulo, Rio de Janeiro et Belo Horizonte. sont responsables  de 21% de l’ensemble des gaz à effet de serre émis aujourd’hui dans le monde. Chaque cité va fixer ses stratégies et son calendrier pour contribuer à l’effort commun. 4734 initiatives ont été listées.
La suite
Catastrophes : Les changements climatiques et les catastrophes naturelles sont les plus grands défis que les petits États insulaires en développement doivent relever
La suite

Cercle de danse sacrée pour la Terre Mère : Un des cadeaux des peuples autochtones au 21ème siècle : Le Cercle, un espace d’échange visant à aider les individus à communiquer façon plus honnête et ouverte. Les Cercles cultivent la générosité,l’écoute et la sagesse. La compassion n’est pas seulement un sentiment, c’est également force pour l’action.

Changement
: Il est temps de changer l'histoire
La suite


Changement de paradigme : Tout le monde en parle ...Chacun est persuadé que son groupe social - Entreprises - Etat - Institutions - ONGs - Syndicats sera l'acteur incontournable de ce changement de paradigme qui s'avère plus que nécessaire ...Comment changer sans trop changer tout en gardant la pouvoir ? N'est ce pas Hanna Arendt qui disait qu'il n'y aura pas de changement sans "abandon de puissance" ? Notre devise pour assurer la transition : Ce qui nous rassemble est plus important que ce qui nous divise !

Changements climatiques
: C’est au Fort de Copacabana qu’ont été annoncés les engagement les plus prometteurs. A côté de l’exposition « Humanidade 2012 », qui a attiré des centaines de milliers de curieux en mal de réflexion sur le devenir de l’homme, 3 forums ont réunis durant 3 jours chacun, les Maires et Préfets de 58 grandes villes du monde, des patrons engagées dans l’entrepreneuriat social et des personnalités de diverses provenances intellectuelles autour de l’élaboration du « Rio Climate Challenge ».
La suite

Choc culturel : Au Sommet des peuples : Colère , Larmes , Appels au secours ,Dignité , Danses chamaniques à la Terre Mère : Comment osez vous mettre un prix sur nos relations organiques avec Pachamama ? Comment osez vous imaginer des modèles et des concepts pour donner une valeur à ce qui fait partie intégrante de nos vies ?
Au Sommet officiel : Des concepts , des mots qui ne vibrent que dans la tête des délégué(e)s des pays riches , quelques petites décisions sans contraintes ni budgets ...avec des badges , des costumes
trois pièces et des calculettes dans la tête
Deux mondes qui ne se rencontrent pas vraiment : J'ai entendu l'expression "Woodstock" très condescendante , dans la bouche des gens "sérieux" du Sommet officiel ..pour désigner le Sommet des peuples

Citoyen
: Je suis toujours optimiste, mais je crois que les solutions viendront des citoyens plus que des politiques. Aujourd’hui, nous devons tous ensemble construire le futur que nous voulons […]. Et quand je dis tous, je pense aux citoyens lambda, mais aussi aux entreprises qui ont les moyens de changer les choses.
La suite
Climat : Les pauvres sont-ils responsables du changement climatique ?
La suite
Cohésion sociale :  Les collectivités locales et territoriales françaises sont le point d'appui des solidarités, indispensables à la cohésion sociale      
La suite
Collectivités : Rio + 20 est une étape. Chacun peut agir, individuellement comme à l'échelle de l'entreprise ou de la collectivité
La suite

Colère et exigence :
La présence de la colère et de l'exigence du Monde dans ce type de sommet est très très importante pour éviter encore plus de ronronnement diplomatique

Commerce
: Les problèmes environnementaux liés au commerce international posent une série de difficultés.
La suite
Communication : Communication et responsabilité : Quels enjeux ?
La suite
Comptabilité :  La gestion durable des richesses naturelles exige que sa valeur soit correctement reflétée dans les comptes nationaux (PIB) et dans les bilans et les rapports des entreprise
La suite
Conflits :  Le XXe siècle fut celui des grandes guerres mondiales, le XXIe pourrait bien voir émerger des conflits d'un genre nouveau : les conflits de l'environnement.
La suite
Consommation responsable : Les consommateurs et usagers étaient présents et actifs au sommet mondial « Rio + 20 » avec la fédération Consumer International qui est intervenue depuis plusieurs mois auprès des Etats en faisant de nombreuses propositions avec des objectifs et des moyens pour faire évoluer nos modes de vie vers un développement durable.
La suite
Crise : La crise contre l’environnement : Dans quelle mesure le contexte de crise économique est un frein ou un moteur à la croissance verte ? La crise  « renvoie chacun chez soi », la crise écologique étant occultée par des questions de développement économique.
La suite
Critique  :  Les organisations de la société civile doivent dépasser une attitude de critique systématique et de lobbyisme sectoriel. Elles doivent, comme elles ont commencé à le démontrer à Rio, devenir force de proposition, en trouvant un équilibre entre les différents aspects à prendre en compte : aspects sociaux, économiques, écologiques, culturels, politiques.
La suite
Croissance décroissance :  Le mot « décroissance », un « suicide politique » pour Dennis Meadows
La suite
Culture : Jadis sommés de sauver le monde, les héros de ces dernières années sont chargés de la mission, sensiblement différente, de sauver la planète
La suite

Retour au Petit dictionnaire Rio + 20


Danielle Mitterand : Hommage au Forum des Peuples à Danielle Mitterrand au pavillon bleu sur la plage de Flamengo. Hommage mérité pour cette grande dame qui fut une de nos meilleures sentinelles. Comment tant de déceptions, tant d'échecs n'ont-ils pas dégouté Avril de rhabiller les arbres que la saison de la méfiance et de l'étroitesse a déshabillés ?

Débat dialogue
: Conscientes de l’urgence écologique et sociale, plus de 500 femmes se sont accréditées pour participer aux débats parallèles à la conférence officielle et se concerter avec leurs représentantes officielles, qui font du plaidoyer auprès des négociateurs officiels
La suite
Déchets :  Les zones urbaines sont responsables de la moitié des déchets produits dans le monde, d’environ 70% des émissions de gaz à effet de serre et consomment  75% des ressources naturelles.
La suite
Déforestation : La sécheresse qui sévit en Amazonie a un impact direct sur le changement climatique. Jusque-là considéré comme « humide », le premier poumon d’oxygène de la planète doit désormais faire face aux incendies.
La suite
Démocratie participative : Faillite des diplomaties, faiblesse des démocraties. On sort de Rio de Janeiro avec un mal à la planète carabiné
La suite
Désertification :  La dégradation des terres et la désertification affecte 44 % de la surface terrestre et concerne de l?ordre de 2 milliards de personnes dont au moins 50 % sont pauvres à très pauvres. La société civile comme les états engagés dans la convention des nations unies de lutte contre la désertification ont lanceé à Rio l'objectif d'un monde neutre en matière de dégradation des sols ; les systèmes de production durables sont au centre du débat.
La suite
Dette et aide aux pays en développement :  La question de l'aide et de ses financements est restée en suspens : en temps de crise, et avec des budgets à sec, les pays riches n'ont plus les moyens de mettre la main à la poche. La proposition des pays en développement d'un fonds de 30 milliards de dollars annuels, est restée sans suite. Rio+20 encourage ainsi de nouvelles sources de financement - entreprises, partenariats... - ainsi que des "financements innovants", sans les détailler.

Dette et pauvreté
: Les pays pauvres sont souvent ceux dont les dirigeants vendent leurs ressources aux plus offrants plutôt que d'en faire profiter leurs peuples. Et, pour faire simple, c'est ce qui "permet" aux pays pauvres de le rester, en dépit de leurs richesses naturelles.
La suite
Développement :  Les sommes allouées par les États au titre de l’aide publique au développement (APD) ne sont pas suffisantes pour atteindre les Objectifs du millénaire pour le développement.
La suite
Développement durable :  Le défi du développement durable se dévoile progressivement dans toute sa complexité
La suite
Développement local : Malgré les résultats peu encourageants du Sommet Rio+20 au regard de l’absence d’accord multilatéral et d’engagements contraignants, le document final est encourageant pour ce qui est du rôle des gouvernements locaux et régionaux
La suite
Diversité culturelle : Le sommet Rio+20 a permis de mesurer le chemin parcouru par l'idée culturelle au sein du développement durable : les enjeux de diversité culturelle entrent peu à peu dans le triptyque "économique-écologique-social".
La suite
Droit : Lors de journées de rencontres consacrées au droit de l’envi-ronnement, les juristes ont fait part de leurs points de vue sur les conclusions de Rio+20.
La suite
Droits de l'homme : Amnesty International et Human Rights Watch ont documenté des violations des droits humains commises dans le contexte de projets d'infrastructure entrepris au nom du développement, le comportement d'industries minières qui ont chassé des peuples autochtones de leurs territoires ancestraux, ainsi que des politiques de développement qui ont abouti à l'expropriation forcée de certaines personnes figurant parmi les plus pauvres.
La suite

Retour au Petit dictionnaire Rio + 20


Eau : Parmi les deceptions des ONG, la référence à la résolution onusienne de Juillet 2010, qui consacrait l’accès à l’eau et à l’assainissement comme un « droit humain », (cinq paragraphes étaient consacrés au droit à l’eau dans la version initiale) a été supprimée du texte.
La suite
Eau : Accès à l' : Bien que 89 % de la population mondiale ait actuellement accès à des sources améliorées d’eau potable, 783 millions de personnes n’ont toujours pas accès à une eau potable, une situation variant
énormément selon les régions. Le projet RAMPEDRE cherche à établir un mécanisme permanent d’action pour le monitorage, l’information, la sensibilisation et la mobilisation concernant le droithumain à l’eau à l’échelle internationale. Cet outil prendra la forme d’un site web permettant la participation des divers collaborateurs membres à la collecte, l’organisation et la diffusion des informations recueillies.

Eco-industries
: Entre 15 et 60 millions d’emplois à l’échelle mondiale. C’est ce que pourrait générer une conversion de notre système vers une économie verte, d’après les récents chiffres publiés par l’OIT*
La suite
Ecologie : Il n’est pas question de nier la réalité mais nous avons besoin de résoudre toutes les crises auxquelles est confrontée la planète: sociale - trop de gens vivent avec moins de 2 dollars par jours, financière  - les caisses sont vides - et écologique : contamination des eaux, pollution de l’air, réchauffement climatique, perte de la biodiversité alors que 50% du PIB des pays dépend de la biodiversité
La suite
Ecologie en ville : Comment rendre les villes plus respectueuses de l’environnement ? :
La suite
Economie : La crise systémique dans les secteurs alimentaires, énergétiques et financiers qui s'est exacerbée en 2008 s'enracine dans un paradigme économique qui ne prend pas en compte l'environnement et les services rendus par la nature pour entretenir la vie. Ainsi que le montre un rapport récent, Vers une économie verte : pour un développement durable et une éradication de la pauvreté, l'économie de marché a conduit à une mauvaise répartition du capital à une échelle sans précédent.
La suite
Economie sociale et solidaire :  L'économie dont nous avons besoin : Déclaration construite par le Conseil d’Administration du Réseau Intercontinental de Promotion de l’Économie Sociale  et Solidaire (RIPESS), prenant comme base les discussions et délibérations à Rio + 20 avec l’appui de plus de 370 organisations des 5 continents.
La suite
Economie verte : Le président bolivien Evo Morales a dénoncé l'économie verte comme "un nouveau colonialisme" que les pays riches voulaient imposer aux pays en développement. "Les ressources naturelles appartiennent au peuple, elles ne peuvent être l'affaire des multinationales"
La suite
Ecosystèmes :  Le travail sur l’économie des écosystèmes et de la biodiversité ("The Economics of Ecosystems and Biodiversity » - TEEB) pour l’eau et les zones humides vient d’être lancé en marge de la conférence de Rio + 20
La suite
Education : L'apprentissage tout au long de la vie pour la durabilité dans un monde en changement climatique. : En tant qu'éducateurs, nous avons la responsabilité de développer une pédagogie qui nourrisse le nouveau système à travers les compétences et les valeurs qu'elle transmette ; une éducation qui mette en valeur le dialogue, la participation et l'apprentissage par la pratique.
La suite
Effet de serre : Le gouvernement britannique a annoncé que le Royaume-Uni sera le premier pays dans le monde à obliger les grandes entreprises à mesurer
leur empreinte carbone. Le projet fera évaluer à plus de 1000 entreprises l’intégralité de leurs émissions de gaz à effet de
La suite
Efficacité énergétique : Ban Ki-moon, a annoncé début 2012 trois objectifs environnementaux d'ici à 2030: assurer l'accès à des services énergétiques modernes pour tous, doubler la part des énergies renouvelables dans le monde et doubler le taux annuel d'amélioration de l'efficacité énergétique. Les trois objectifs de Ban Ki-moon forment le plus ambitieux plan énergétique jamais mis en place. Il a recueilli une centaine d'engagements et plus de 50 milliards de dollars (40,5 milliards d'euros).
La suite
Emploi vert : Que ce soit dans le domaine du recyclage des métaux ou des déchets, ou encore dans celui de l'énergie solaire ou des biocarburants, les emplois ne sont pas aussi « verts » qu'on peut le croire. Loin de là. Ce n'est pas parce qu'on dit qu'un emploi est vert qu'il s'effectue automatiquement dans un environnement sans dangers ni risques pour la santé et la sécurité de ceux qui l'exercent.
La suite

Energie : Les propositions d’Energies Cities : L’association Energy Cities, qui regroupe des collectivités européennes en pointe sur les questions énergétiques (dont plusieurs villes françaises), a présenté "30 propositions pour la transition énergétique des territoires".

La  suite
Enfants : La  survie,  le  développement  et  la  protection  de  l’enfant  sont  essentiels  pour  le développement durable
La suite
Engagement : Rio+20 aura surtout été un catalyseur, un formidable moment de co-construction entre les différents acteurs, d’enclenchement d’initiatives et d’engagements individuels ou collectifs.
La suite
Entreprises : Réguler les entreprises transnationales. 46 propositions
La suite
Environnement :  Rio+20 : Une "étape" dans la bataille de l'environnement :  Personne ne peut gagner seul contre les autres la grande bataille de l'environnement : Ou nous la gagnerons ensemble, ou nous la perdrons ensemble.
La suite
Espaces naturels : A l'occasion de Rio + 20 , la Fédération des Parcs naturels régionaux de France a demandé : aux organisations internationales de soutenir  une coopération forte entre l’urbain et le rural
La suite
Espoir : je garde espoir grâce aux innombrables initiatives encourageantes, comme le marché du carbone au Québec, la mobilisation par les réseaux sociaux et les idées créatives d'intellectuels aux quatre coins du monde qui trouvent des alternatives au PIB,  qui redéfinissent l'investissement responsable, qui intègrent l'écodesign à la R-D, qui développent des mécanismes de transparence et qui défendent les droits des plus démunis.
La suite
Etablissements de l'enseignement supérieur : 150 universités et hautes écoles des quatre coins du monde ont signé la Déclaration de l’Initiative, un accord visant à ce que soient enseignés les concepts du développement durable, à encourager la recherche sur les questions relatives au développement durable, à créer des campus verts partout dans le monde, à soutenir la durabilité au niveau local, et à partager les résultats avec la communauté mondiale. Au terme de la discussion, des représentants du PNUE, de l’UNESCO, du Pacte mondial des Nations Unies, des Principes pour une éducation au management responsable (PRME) et de l’Université des Nations Unies ont précisé de quelle façon leurs activités soutiendraient l’Initiative qui venait d’être lancée.
La suite

Etat : Les  Etats, incapables de penser une mutation pourtant urgente et plus incapables encore de se mettre d'accord sur la manière de la conduire,  rendent les clés de la cité planétaire en invitant les autres à venir en prendre soin
La suite
Ethique : L’éthique du développement durable, doit pour la préservation des générations actuelles et futures retrouver la place essentielle qu’il avait acquise à Rio et qu’il a perdue à Rio+20
La suite
Extinction des espèces : Comment multinationales et marchés financiers comptent s’accaparer la nature ou comment les tenants d’un néolibéralisme vert, les grands groupes privés et les marchés financiers cherchent à s’approprier les biens communs : eau, forêts, biodiversité ou cycle du carbone… Une entreprise prométhéenne pour transformer la nature en bulle spéculative. « Pour le Pnue, assigner à la nature une valeur monétaire, un prix, serait la meilleure façon de la protéger ! », dénonce la Fédération internationale des Amis de la Terre
La suite

Retour au Petit dictionnaire Rio + 20


Faillite des états mais des signes positifs :
Faune : Malgré la multiplication des grands sommets dédiés à l'environnement, notre planète n'a jamais paru autant menacée. Un constat qui touche également la faune sauvage, victime collatérale de l'homme et de ses multiples abus.
La suite
Femmes :  A Rio, les femmes ont appellé à l’action pour faire de l’égalité des sexes une priorité afin de construire un avenir durable
La suite
Finance : La finance exulte, les peuples sont oubliés
La suite
Fiscalite et services rendus par la Nature :  Nos analyses montrent qu’une taxe sur les opérations de change très faibles (0,005%) pourrait rapporter sans aucun surcoût administratif environ 40 milliards de dollars (29,3 milliards d’euros) par an » et si on l’élargit à une taxe de 0,05% sur les transactions financières nationales et internationales elle « pourrait rapporter entre 600 et 700 milliards de dollars
La suite
Flore : Rio+20 était crucial pour le continent africain. Il déterminera son développement en harmonie avec la conservation de la flore et de la faune pour les décennies à venir
La suite
Forêt : Les États-Unis, le Rwanda et une coalition de groupes brésiliens se sont engagés à reboiser au moins 18 millions d'hectares de forêt endommagée.
Ces engagements sont les premiers à la suite d'une initiative prise il y a neuf mois, intitulée le Défi de Bonn, qui vise à remettre en état 150 millions d'hectares de terres déboisées et dégradées d'ici à 2020.
La suite
Formation : La genèse du savoir et la formation tertiaire font largement défaut dans le document final de Rio : Le rôle central de la genèse du savoir et de la formation tertiaire doit faire partie d’une politique de développement durable et figurer dans le document final de Rio, relève Hans Hurni, représentant des Académies des sciences dans la délégation suisse
La suite
Forum des Médias Libres : Pour une info libre de la pression des états et des entreprises en provenance directe des peuples..Le Forum des Médias Libres a mis en place le Samedi 16 et le Dimanche 17 dans une Université de Rio des ateliers de communication Internet avec des indigné(e)s ayant recours aux réseaux sociaux pour changer les régimes, contester les politiques autoritaires et défendre les droits et la démocratie
directe. L'idée est de rassembler les initiatives pour une communication radicalement démocratique.
Entendu un franco-chinois nous y dire ceci : En Chine l'information est payée par le gouvernement et l'on imagine ce que cela donne , dans les pays du Nord, elle est payée directement ou indirectement par les entreprises et vous en constatez tous les jours la langue de bois .Quand pourrons nous produire une information libre qui permetteaux changements de se faire entendre ?

Retour au Petit dictionnaire Rio + 20


G20 : Les sujets du G20 et de Rio sont les mêmes
La suite
Gouvernance : Repenser et construire une nouvelle gouvernance mondiale
La suite
Grandes entreprises : Les grandes entreprises de quatre pays engagées en faveur du développement durable : Le Brésil, le Danemark, la France et l'Afrique du Sud forment le groupe des « amis du paragraphe 47 » dans le but de promouvoir la responsabilité et les pratiques optimales parmi leurs grandes entreprises respectives, et ce avec le soutien du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE).
L'objectif annoncé est de faire de la transparence et de la responsabilité des éléments clés de la contribution du secteur privé au développement durable et de suivre l'impact de ses contributions.

La suite

Guerre de l'info : 
La bataille des mots a commencé ...Comment peut on, en employant les mêmes mots et expressions autour du thème de l'économie verte ...soutenir deux visions totalement différentes ...dont les
conséquences peuvent être énormes ! Et dans cette bataille ....les tenants de l'économie de marché , détiennent également le pouvoir de l'argent, arme fatale sur internet puisqu'ils sont capables de payer des milliers de jeunes gens et jeunes femmes très contents d'avoir un premier salaire ...pour séduire et amener des centaines de personnes sur le site de la marque qui les paie ou sur la page facebook des climato sceptiques !

Retour au Petit dictionnaire Rio + 20


Habitat : 51 documents sur le thème de l'habitat
La suite
Histoire : Rio+20 ou comment passer à côté de l'Histoire
La suite
Humanitaire : Rio +20, surmonter les limites grâce à la société civile
La suite

Retour au Petit dictionnaire Rio + 20


Iles : Les voix des îles rappellent l’urgence d’agir
La suite
Impacts : Quel impact peut-on attendre de ce sommet sur le quotidien des consommateurs?    
La suite

Indicateurs : Mettant à profit la conférence sur le développement durable, Rio + 20, qui se tient jusqu'au 22 juin, les experts du Programme des nations unies pour l'environnement (PNUE) y ont présenté un indicateur permettant de mesurer le niveau de richesse globale - Inclusive Wealth Index (IWI) -d'un Etat.
La suite
Industries : La fédération mondiale de l’ingénierie dresse un bilan et met en avant sa vision du futur pour le développement d’éco-métropoles productives.
La suite
Inégalités : Dépasser les options, engager la transition pour réparer les inégalités sociales et les dommages causés à l'environnement.
La suite
Information : L'information était-elle au coeur des négociations entre pays à Rio ? L'engagement des pays laisse-t-il suffisamment de place aux initiatives locales pour faire "remonter" les informations ? Peut-on parler d'une méfiance des états et des Nations-Unies vis à vis des systèmes d'information et du Web social ?
La suite
Informatique : Dialogues de Rio a rencontré un franc succès. Afin de recueillir les avis de la société civile, sur dix thèmes en relation avec Rio+20, une plateforme en ligne a été créée. Celle-ci a enregistré plus d’un million de contributions et elle a servi de base pour quatre jours de débats à Rio, séances auxquelles ont participé des milliers de personnes.
La suite
Initiative : Initiatives de transition vers une nouvelle économie juste, soutenable et solidaire
La suite
Innovation : Développer l'économie verte grâce à des innovations
La suite
Insertion : Les possibles Objectifs du développement durable doivent inclure au moins un objectif sur « Les villes durables pour tous » et faire référence à : l’accès à des services essentiels de qualité, l’inclusion sociale et l’environnement.
La suite
Institutions : Les négociations qui ont préparées la conférence de Rio ont permis au cours des 12 derniers mois de discuter de solutions pratiques permettant de donner une voix aux générations futures. Ceci est rendu possible grâce aux pays Européens et aux nombreuses ONGs qui soutiennent l’idée de créer un ombudsman pour les générations futures. Cette personne aurait la mission de représenter les intérêts des générations futures au sein des Nations Unies, en s’intéressant aux conséquences à long terme des actions de l’ONU et en offrant une médiation entre différents acteurs si besoin est.
La suite
Internet nouvel acteur de la reliance entre les acteurs du changement :
Comment rester en contact après Rio ?
Comment passer à l'action , monter des projets , faire connaître des mutliples initiatives positives comme autant de fleurs d'espérance nouvellement écloses ?
Comment donner de la visibilité à une information qui ne soit ni celle des Etats , ni celle des Entreprises ?
Internet of course
Pour faire pression sur les politiques : la solution internet ?
Au dire des vieux textes de l'Asie [ Les Védas hindous – Les Soutras et Tantras boudhistes etc... ] le monde ne serait rien d'autre qu'un tissu de liens
Retrouver ce lien avec tout ce qui vit [ êtres humains , faune , flore ] est d'une importance capitale à notre époque et, aussi curieux que cela puisse paraître….Internet [ le « web » , la « toile d'araignée » ] est peut être la matérialisation de ce désir qu'ont tous lespeuples de communiquer entre eux ..
Faisons donc en sorte que cet outil ne soit accaparé par aucun Etat ou groupe de pression afin qu'il remplisse sa fonction , bien au delà de ce à quoi le destinait ses premiers concepteurs qui étaient des...militaires !

Investissement
: Le prochain Congrès canadien sur l'investissement responsable, intitulé ISR + 20 - L'avenir de l'investissement,  fait largement écho à Rio+20.
La suite

Retour au Petit dictionnaire Rio + 20


Jeunes : Rio +20 : Les jeunes face aux menaces qui pèsent sur la planète
La suite

Jeunes :
Un enthousiasme douché par un projet de texte peu ambitieux signé par les grands de ce monde, l'impression de n'avoir guère été entendus, mais une énergie dopée par l'aventure : les jeunes venus

participer à la conférence Rio+20 rentrent chez eux frustrés, mais contents. Les mieux préparés étaient ces étudiants de Sciences-Po (Institut d'études politiques, France) qui avaient travaillé des mois sur le sujet et organisé des simulations très pointues, se glissant dans la peau des participants à cette conférence des Nations unies.
L'événement s'est élargi progressivement à une quinzaine d'autres villes, dans le réseau "Mycity+20" : Kinshasa, Dacca, Bombay, New York, etc.
Supelec (Ecole supérieure d'électricité, France), maîtrise en sciences de l'environnement, bientôt diplômé de Sciences-Po Paris, Alexandre est content que le groupe des jeunes ait réussi, avec un peu de lobbying, à faire passer une proposition dans le texte final
Les jeunes, à Rio+20, ont manifesté plusieurs fois. Devant une salle où les délégations se réunissaient pour discuter du projet de déclaration finale, ils ont protesté contre le fait que la création d'un haut commissaire aux générations futures soit passée à la trappe. La plupart des jeunes français(es) venu(e)s à Rio n'ont pas envie d'en rester là ..Ne les décevons pas

Justice sociale
: La justice sociale ne peut être garantie qu’accompagnée d’une protection de l’environnement
La suite


Retour au Petit dictionnaire Rio + 20


Libéralisme : Il est clair que la préoccupation première des chefs d’Etat et de gouvernement demeure la pérennisation du système libéral dont le mode opératoire est fixé par les patrons de la finance et des banques.
La suite
Lobbies : Des lobbies au Sommet de la Terre ?
La suite
Logique : Une autre logique économique, sociale et culturelle

Loi : Le Congrès Mondial de Justice, Gouvernance et Droit pour la Durabilité Environnementale a rassemblé des Ministres de la Justice, ainsi que des avocats du monde entier pour partager ses conclusions et ses recommandations avec la Conférence officielle
La suite
Luttes : Rio+20 : Les peuples du monde contre la marchandisation de la Nature
La suite
Lutte contre la pauvreté : L’économie verte privatise la richesse et socialise la pauvreté
La suite
Lutte contre l'exclusion : La transformation sociale exige des convergences d’actions, articulations et agendas à partir des résistances et alternatives contre-hégémoniques au système capitaliste qui sont en cours aux quatre coins de la planète.
La suite

Retour au Petit dictionnaire Rio + 20


Maîtrise de la consommation énergétique : Une conférence environnementale sur la transition énergétique après l'échec du sommet Rio+20 ?  
La suite
Management : Le groupe de travail 50+20 a dévoilé sa vision pour la transformation de l’enseignement du management, vision qui consiste à aider les entreprises et leurs dirigeants à réaliser le meilleur pour le monde et non pas seulement à devenir meilleures dans le monde
La suite
Marché : La contradiction entre le niveau de nos interdépendances et leur mode de gestion par le marché est devenue explosive
La suite
Matières premières : Les entreprises de tous les secteurs d’activités doivent concevoir et produire des biens et services plus durables, qui requièrent moins d’énergie et de matières premières. Cela demande une collaboration étroite entre tous les acteurs pour fixer et mettre en oeuvre des objectifs précis
La suite
Médias : Que se passe-t-il dans le monde historique des défenseurs de l'environnement? Le défaitisme sur Rio+20 était partout dans les médias français.
La suite
Médicaments : Dans cet avenir sans pétrole, la production industrielle de plastiques, de produits chimiques, de carburants, de médicaments ou d’énergie ne dépendra plus des carburants fossiles, mais de matières premières végétales transformées à l’aide de plateformes de bio-ingénierie de haute technologie.
La suite
Métaux : Raréfaction des métaux : demain, le « peak all » .
La suite
Métiers : Les métiers dans l'économie « verte »
La suite
Microfinance : La Fédération et d’autres membres de Shack/Slum Dwellers International, un réseau d’associations créées par des habitants pauvres des villes dans 33 pays, ont eu la brillante idée d’utiliser la microfinance ou des plans d’épargne pour développer leurs propres programmes d’amélioration du cadre de vie ou acheter des terrains constructibles, qu’ils présentent ensuite aux autorités locales.
La suite
Milieux :  Afin de permettre aux entreprises d’évaluer leurs liens d’interdépendance avec la biodiversité, de les sensibiliser aux enjeux de la biodiversité et de leur montrer combien celle-ci est importante pour la rentabilité et la pérennité de leur activité, le ministère met à leur disposition EBEvie, un nouvel outil internet pour les entreprises qui souhaitent évaluer leurs liens d’interdépendance avec la biodiversité.
La suite
Minorités : Beaucoup d’intervenants ont soulevé les questions relatives aux populations autochtones, aux minorités de l’Amérique du Sud, particulièrement au Brésil. Ils considèrent qu’il est inconcevable de prévoir un développement sans tenir compte des catégories qui souffrent de l’exclusion et de l’exploitation
La suite

Mobilité : En ce qui concerne les transports durables, 8 banques mondiales de développement se sont engagées à investir pour près de 175 milliards de dollars pour les pays en voie de développement d’ici à 2020. 
La suite
Modèles et modélisation : D'après ses modélisations, l'économie verte pourrait créer des revenus et des emplois
La suite
Modes de production et de consommation : La nécessité de modifier les modes de production et de consommation est réaffirmée avec force. Les changements de comportement des citoyens doivent être encouragés par l’ensemble des décideurs publics ou privés.
La suite
Mondialisation : Le Sommet des peuples de Rio, qui s’est tenu en parallèle du sommet onusien désormais qualifié par plusieurs d’« échec historique » ou de « Rio-20 », en est venu à la conclusion que le problème principal de la planète est ce capitalisme sauvage, qu’aucun groupe de pays ne parvient à réformer, et qui asservit les populations, pille les richesses naturelles et surexploite la planète sous le vocable justificateur de « mondialisation ».
La suite
Montagne : Partenariats pour les régions de montagne
La suite
Multinationales : Comment multinationales et marchés financiers comptent s’accaparer la nature ou comment les tenants d’un néolibéralisme vert, les grands groupes privés et les marchés financiers cherchent à s’approprier les biens communs : eau, forêts, biodiversité ou cycle du carbone
La suite

Retour au Petit dictionnaire Rio + 20


Nature : La nature , Patrimoine de l’Humanité, risque de progressivement devenir un bien soumis à la spéculation
La suite
Neutralité carbone : Quand la compensation carbone devient citoyenne
La suite
Normes : Aux normes citoyens : Plus de 650 Normes internationales pour la surveillance d'aspects comme la qualité de l'air, de l'eau et du sol. Ces normes sont pour les entreprises et les gouvernements des outils pour obtenir des données scientifiquement valides sur les effets de l'activité économique sur l'environnement. Elles peuvent aussi servir de base technique pour les règlements relatifs à l'environnement
La suite
Notation : Si  le GIEC était une agence de notation, le problème du réchauffement global serait déjà réglé
La suite
Nouveau paradigme : Les gouvernements régionaux s’engagent dans un nouveau paradigme

Nucléaire : Le document Rio+20 aurait dû reconnaître comme inacceptables les risques que représentent la pollution nucléaire
La suite

Retour au Petit dictionnaire Rio + 20


Observation : Quel rôle pour les scientifiques à la conférence des nations-unies sur le développement durable ?
La suite
Océans : Cinq partenaires s’unissent pour créer « l’Alliance pour les Mers et les Océans »
La suite
OGMs : Les plantes OGM illustrent comment une innovation technique devient un véritable objet politique chargé de choix sociétaux
La suite
OMC : A l’heure où les questions environnementales et économiques n’ont jamais été aussi liées, l’OMC ne peut en aucun cas offrir une instance neutre de règlement des différents liés à la fois au commerce et à l’environnement
La suite
Optimisme : « Je suis toujours optimiste, mais je crois que les solutions viendront des citoyens plus que des politiques. Aujourd’hui, nous devons tous ensemble construire le futur que nous voulons […]. Et quand je dis tous, je pense aux citoyens lambda, mais aussi aux entreprises qui ont les moyens de changer les choses. C’est sûr qu’il serait préférable que nos politiques s’entendent aussi pour réguler la planète, car nous allons tous en payer les conséquences » Muhammad Yunus

Organisations internationales : Plus de 13 000 organisations de la société civile ont établi des relations avec le Département des affaires économiques et sociales. La plupart sont des organisations non gouvernementales; il y a également des institutions, des fondations, des associations et plus de 1 000 organisations des populations indigènes.  Une fois inscrites auprès du Département, les organisations de la société civile peuvent également demander le statut consultatif auprès du Conseil économique et social
La suite
Ozone : Il y a 20 ans : Vous ne saviez pas comment réparer la couche d'ozone...qu'est ce qui a changé depuis ?
La suite

Retour au Petit dictionnaire Rio + 20


Paix Guerre : Le monde est surarmé et la paix sous‐financée. Les dépenses militaires mondiales ont en effet atteint 1 730 milliards de dollars en 2011, dont près de 105 milliards de dollars uniquement consacrés aux arsenaux nucléaires
La suite
Paradis fiscaux : Selon une recherche commandée par le groupe Tax Justice Network, un organisme spécialisé dans l’évasion fiscale, l’élite de millionnaires mondiaux cache 21 à 32 milliards USD dans les pays considérés comme «paradis fiscaux», des montants qui correspondent aux économies des États-Unis et le Japon réunis
La suite
Partenariats : Caritas dénonce le fait que la déclaration finale néglige la responsabilité des grandes compagnies extractives, d’agrobusiness et d’industrie, dans l’état du développement aujourd’hui au profit de partenariats public-privé (PPP), avec la crainte que ces derniers soient « gérés de telle manière que les ressources naturelles, qui devraient être accessibles à tous, deviennent des marchandises et donc accessibles uniquement à ceux qui en ont les moyens .
La suite
Participation : Les femmes défendent leur pleine participation au développement durable
La suite
Parties prenantes : Nous sommes tous partie prenante du grand projet de l'humanité qui cherche à construire un monde meilleur pour tous
La suite
Pêche : Y aura-t-il encore du poisson en 2030 ?
La suite
Pensée : Partout où nous arrivons, nous apportons destruction et nous forçons les autres espèces à fuir. Partout où règne notre pensée basée sur l’économie, prévalent pauvreté, exploitation et faim
La suite
Pétrole : Le Fonds pétrolier norvégien a fait un pas dans la bonne direction
La suite
Peuples autochtones : Le Chef national de l'Assemblée des Premières Nations insiste sur le rôle essentiel des peuples autochtones et sur l'engagement indispensable des états après Rio + 20
La suite
PIB : A Rio, l'ONU a présenté un nouvel indicateur, le « PIB vert »
La suite
Photovoltaïque : La Chine, premier producteur de panneaux photovoltaïques au monde
La suite
Planète : Faillite des diplomaties, faiblesse des démocraties. On sort de Rio de Janeiro avec un mal à la planète carabiné
La suite
Plante : La bonne nouvelle est que le développement durable est une plante qui a pris racine et qui grandira en dépit du faible leadership politique. Nous devons tous assumer la responsabilité que les dirigeants du monde entier ont échoué à Rio.
La suite
Point à retenir : La présence massive des syndicats : il est temps pour nous de mobiliser pour que les gens que nous avons élus rendent des comptes, a dit Sharon Burrow (Confédération internationale des syndicats), lors d'une conférence de presse qui réunissait plusieurs organisations.
La suite
Poissons : Un rapport de la Banque mondiale et la FAO montre que la pêche est archisubventionnée, mais que ces aides maintiennent et favorisent la surexploitation : achat de bateaux, de gazole, de moteurs
La suite

Politique : Les "Anciens", une association d'anciens hauts responsables politiques fondée par Nelson Mandela, ont estimé que la déclaration finale "n'était pas la réponse dont on a besoin pour protéger les gens et la planète".
Le multilatéralisme est désormais une réalité très concrète
La suite
Produits chimiques : Malmenées en Europe par le règlement REACH et la réduction des émissions de dioxyde de carbone, les grandes entreprises chimiques présentes à Rio préfèreraient un système de réglementations harmonisé à l'échelle mondiale
La suite
Produits respectueux de l'environnement :  Hausse de la demande en faveur de produits et services respectueux de l'environnement
La suite
Protection de la Nature : La biodiversité avait elle sa place au Sommet de la Terre ?
La suite


Retour au Petit dictionnaire Rio + 20


Questions sans réponse
Retour au Petit dictionnaire Rio + 20




Rapport
:  On a déjà entendu tout ça. Tout le monde est d’accord mais, dans le même temps, on attend de l’industrie du 4 × 4 et du tourisme le retour de la sainte Croissance
La suite

Recherche innovation : La « Société Bleue » (Blue Society) est un nouveau concept basé sur l'innovation, l'équité et l'utilisation durable des ressources de la mer. 
La suite
Récifs coraliens : 33% des barrières de corail sont menacées d'extinction
La suite
Recyclage : 89.347 mètres de tapis recyclés ont été  utilisés pendant Rio +20 pour l'acoustique et les revêtements de sol des pavillons 1, 3, 4 et 5,
La suite
Région : Les gouvernements régionaux s’engagent dans un nouveau paradigme
La suite
Responsabilité : Certains pays sont plus responsables que d’autres et il n’y a pas de droit de regard d’un Etat sur l’autre, même si le principe de responsabilité commune est affirmé .La déclaration précise que les politiques d’économie verte ne doivent pas « imposer de règles rigides », qu’elles doivent « respecter la souveraineté nationale de chaque pays ».
La suite

Ressources naturelles : Les ressources naturelles, qui devraient être accessibles à tous, deviennent des marchandises et risquent de n'êtres accessibles qu' à ceux qui en ont les moyens . L’environnementalisme est une stratégie impériale qui quantifie chaque rivière, chaque lac et chaque ressource naturelle afin de les convertir en argent
La suite

Risques : Ce n'est pas parce qu'on dit qu'un emploi est vert qu'il s'effectue automatiquement dans un environnement sans dangers ni risques pour la santé et la sécurité de ceux qui l'exercent.
La suite
Rivières et Fleuves : La Convention des Nations Unies sur l'eau vise à protéger les rivières, lacs et aquifères transfrontaliers, et à prévenir les « guerres de l’eau ».
La suite
RSE : L’OIF a organisé, le 17 juin à Rio, un événement parallèle sur la contribution des organisations au développement durable par la responsabilité sociétale.
La suite

Retour au Petit dictionnaire Rio + 20


Santé : La santé est un droit et ne peut pas être une source de profit
La suite
Satellite : Quel rôle pour les scientifiques à la conférence des nations-unies sur le développement durable ?
La suite
Sciences : Le savoir scientifique doit être nationalisé et réorganisé
Une meilleure interface science-politique est une composante nécessaire pour améliorer la qualité des négociations multilatérales et leurs résultats.
La suite
Sécurité alimentaire : Changement climatique et sécurité alimentaire : un test crucial pour l’humanité ?
La suite

Semences : Les jeunes fermiers ont de grands besoins mais espèrent peu du sommet
La suite

Services rendus par la nature :  L'UICN rappelle que l'extinction rapide des espèces a un coût économique et souligne le service rendu aux hommes par les pollinisateurs évalué à 200 milliards de dollars par an

Signaux faibles qui deviendront des signaux forts au fil des années

Monnaies complémentairesIl y a eu 96 crises bancaires et 176 crises monétaires au cours des 25 dernières années. Elles n’étaient pas toutes dues au problème des subprimes. L’accident se répète périodiquement mais nous continuons de traiter chaque nouvelle crise comme s’il s’agissait de la première.
La solution se trouve dans la diversité monétaire par l’introduction de monnaies autres que les monnaies conventionnelles : des monnaies locales, régionales, ou fonctionnelles.
Quatorze jeunes experts de l'Economie Socialet et Solidaire se sont retrouvé(e)s à Rio, provenant du Québec , du Brésil, de France et de Belgique

Désarmement M. Kazumi Matsui, maire d’Hiroshima et président de Maires pour la Paix a ajouté sa signature à l’Appel Rio+20 invitant les gouvernements à réduire les dépenses militaires pour financer le développement durable. Maires pour la Paix compte 5 276 collectivités membres dans 153 pays et régions et est le réseau de collectivités locales le plus étendu, protégeant les villes du fléau de la guerre et de la destruction massive.

L’Appel Rio+20 est une initiative de l’INES, de l’IPB (International Peace Bureau), de FPIF (Foreign Policy in Focus) et du World Future Council.
Un char d'assaut de taille réelle construit avec des centaines de pain est apparu dans une favela de Rio de Janeiro, une manifestation symbolique d'une ONG pour demander au sommet de Rio+20 de combattre la violence, la pauvreté et la faim.
"Le pain est un symbole de tout ce dont ont besoin les gens: l'éducation, la justice, l'environnement", a affirmé Holger Gussefeld, l'artiste qui a imaginé le projet. Président del'ONG allemande World Future Council, il a reçu le soutien de l'organisation brésilienne pour la paix 'Viva Rio' et des Maires pour la paix.

Social
: Cités et entrepreneuriat social », convoqué à l’initiative de l’Institut Ethos, s’est déroulé dans les installations du Fort de Copacabana,. Le document final de ce symposium propose 9 actions aux entreprises désireuses de pratiquer l’économie verte, dont la recherche de l’éco-efficience, le développement et l’usage de nouvelles technologies propres, l’engagement à reverser les bénéfices aux populations vivant sur les lieux de production, afin de réduire la pauvreté. A côté de ces engagements, le manifeste d’Ethos formule 9 exigences à l’égard des pouvoirs publics pour permettre la mise en pratique de ces actions, dont la définition de nouveaux critères de calcul de la croissance.
La suite
Social business  : L'idée est qu’une entreprise récupère son investissement mais ne verse aucun dividende aux actionnaires. Les profits sont réinvestis dans l’entreprise, pour les travailleurs et pour des œuvres positives et utiles à la société, que ce soit l’éducation, l’environnement ou la santé.

Société civile : Une incroyable énergie de la société civile : Il est prévu de renforcer le rôle consultatif et la participation des représentants de la société civile (accrédités auprès des Nations unies) au niveau international afin de mieux faire usage de leur expertise, tout en conservant le caractère intergouvernemental des débats. Une grande variété d’acteurs de la société civile ont organisé quelque 3000 événements : débats, expositions, séminaires, manifestations… Ils ont aussi fortement contribué à l’information de l’opinion publique mondiale palliant ainsi la faible couverture des médias internationau
La suite

Solidarités : Les collectivités locales et territoriales françaises sont le point d'appui des solidarités, indispensables à la cohésion sociale.
Rio+20 « place au cœur des débats la question des inégalités » qui pourtant dansent sur la même piste que les « idéaux de justice et de solidarité » que les pays participants disent partager. 
La suite

Sols : Rio + 20 : Investir dans la gestion responsable des sols 
La suite

Spiritualté : Les organisations religieuses déçues du Sommet de Rio+20
La suite
Stratégies : 59 agglomérations, parmi lesquelles on trouve Shanghai, Pékin, Moscou, Londres, Paris, Rome, Chicago, Los Angeles… et au Brésil, São Paulo, Rio de Janeiro et Belo Horizonte. sont responsables  de 21% de l’ensemble des gaz à effet de serre émis aujourd’hui dans le monde. Chaque cité va fixer ses stratégies et son calendrier pour contribuer à l’effort commun. 4734 initiatives ont été listées.
La suite
Surpêche : La pêche est archisubventionnée et les aides détruisent les emplois : la France est passée de 30.000 à 12.000 pêcheurs en quelques décennies. Il n’est même pas sûr qu’ils auront du travail dans les années à venir. Voyez le port de Sète, qui est en train de changer de visage, faute de poisson.  

Surveillance citoyenne: En parallèle de la réunion des Préfets du C40 se sont tenues les assises du Programme « Cités pour le Développement Durable », un réseau de surveillance populaire de la politique des autorités locales dans le domaine du développement durable qui propose des « technologies citoyennes » pour améliorer la santé et le bien-être des habitants, ou lutter contre la déperdition des ressources aquatiques. Une tâche urgente à São Paulo, par exemple, qui gaspille 27% de son eau courante, contre 3,3% à Tokyo.
La suite
Syndicats : Entre 15 et 60 millions d’emplois à l’échelle mondiale. C’est ce que pourrait générer une conversion de notre système vers une économie verte, d’après les récents chiffres publiés par l’OIT. Réjouissons-nous, certes, mais pas trop vite. L’OIT estime qu’il faudra une bonne vingtaine d’année pour que tous ces emplois verts se créent. Reste également à impliquer employeurs et syndicats dans ce processus de transition…
La suite

Retour au Petit dictionnaire Rio + 20


Technologie : Le monde d’aujourd’hui est-il plus écologique à cause de la technologie?
La suite

Temps : On n ’a plus temps pour une transition lente.


Territoire :  Les collectivités locales et territoriales françaises sont le point d'appui des solidarités, indispensables à la cohésion sociale
La suite

Tourisme :  Le "ourisme environnemental est-il le pire moyen de sauver la planète à l'exception de tous les autres ?
La suite
Transferts de technologie :  Des questions cruciales, comme le financement du développement ou les modalités de transfert de technologies, n’ont pas été évoquées
La suite
Transition énergétique : L’association Energy Cities, qui regroupe des collectivités européennes en pointe sur les questions énergétiques (dont plusieurs villes françaises), a présenté "30 propositions pour la transition énergétique des territoires".

Transition vers une nouvelle économie juste, soutenable et solidaire

Transparence :  Des intellectuels aux quatre coins du monde trouvent des alternatives au PIB,  qui redéfinissent l'investissement responsable, qui intègrent l'écodesign à la R-D, qui développent des mécanismes de transparence et qui défendent les droits des plus démunis.
La suite
Transport :  En ce qui concerne les transports durables, 8 banques mondiales de développement se sont engagées à investir pour près de 175 milliards de dollars pour les pays en voie de développement d’ici à 2020.
La suite
Travail :  Les emplois deviennent verts, mais le travail, lui ?
La suite

Tribunal international de l'environnement :
Idée forte de Rio+20, soutenue au Brésil par Cristovam Buarque, ancien ministre de l’éducation de Lula Da Silva : le monde a besoin d’un « tribunal moral international » pour « pointer les crimes écologiques et économiques ». Il ne s’agit pas de reproduire le tribunal de la Haye, précise Alfredo Pena Vega, qui invite les ONG présentes à Rio à définir ensemble la mise en place d’un tel tribunal.


Universités Grandes Ecoles :  Des responsables d’universités du monde entier ont signé la Déclaration de l’Initiative, un accord visant à ce que soient enseignés les concepts du développement durable, à encourager la recherche sur les questions relatives au développement durable, à créer des campus verts partout dans le monde, à soutenir la durabilité au niveau local, et à partager les résultats avec la communauté mondiale. Au terme de la discussion, des représentants du PNUE, de l’UNESCO, du Pacte mondial des Nations Unies, des Principes pour une éducation au management responsable (PRME) et de l’Université des Nations Unies ont précisé de quelle façon leurs activités soutiendraient l’Initiative qui venait d’être lancée.
La suite
Urbanisme :  L’association Energy Cities, qui regroupe des collectivités européennes en pointe sur les questions énergétiques (dont plusieurs villes françaises), a présenté "30 propositions pour la transition énergétique des territoires".
La suite

Retour au Petit dictionnaire Rio + 20


Valeurs : Il est nécessaire aujourd'hui que la nature soit sauvée et protégée et que des valeurs guident l'interaction entre les individus et entre les peuples.
La suite
Ville :  Comment rendre les villes plus respectueuses de l’environnement ? : Le PNUE a lancé l’initiative pour l’utilisation durable des ressources urbaines.Le rapport du PNUE met en avant plusieurs facteurs favorisant le passage à des villes plus écoresponsables.
La suite
Villes durabes :  Les Maires et Préfets réunis au sein du « C40 » se sont engagés à réduire de 1,3 milliard de tonnes d’ici à 2030, les émissions de CO2 dans leurs villes. C’est plus que ce que le Mexique et le Canada vont émettre ensemble de gaz à effet de serre d’ici à cette date. Ces 59 agglomérations, parmi lesquelles on trouve Shanghai, Pékin, Moscou, Londres, Paris, Rome, Chicago, Los Angeles… et au Brésil, São Paulo, Rio de Janeiro et Belo Horizonte. sont responsables  de 21% de l’ensemble des gaz à effet de serre émis aujourd’hui dans le monde. Chaque cité va fixer ses stratégies et son calendrier pour contribuer à l’effort commun.
La suite

Retour au Petit dictionnaire Rio + 20